Le compte à rebours du remue-méninges a commencé

«Hackathon»: on peut encore deviner que le mot vient de «hacker» et de «marathon». Mais ce qu’on comprend moins, c’est ce qui se passe lors de ce genre d’évènement. Et que vient faire SIX là-dedans?

Ce fut le cas en 2015 pour la première édition, ça le sera encore en 2016: au #SIXHackaton, il y a de l’action. Cette manifestation réunit pendant tout un week-end des spécialistes informatiques qui planchent dans un temps limité sur la solution d’un problème posé. L’exercice réclame innovation, créativité et imagination. L’objectif est de produire une approche de solution présentable. Le compte à rebours a commencé!

Libérer la créativité

Dans l’esprit du plus grand nombre, les hackers sont associés à des activités criminelles. Mais la meilleure façon de décrire un hacker, c’est de le qualifier de «bidouilleur». Car il essaye de repenser les systèmes et technologies existants afin d’en tirer plus, ou quelque chose d’autre. C’est cette créativité que le #SIXHackathon tente de libérer et de transformer en idées exploitables. «Au total, 40 projets très intéressants ont été développés et présentés au jury. Cette année, on a instauré un suivi avec les équipes de participants, afin de s’assurer qu’un maximum d’avantages seront tirés du travail fourni», complète Andreas Iten, Managing Director Financial Information. Markus Graf, Head Innovation Management chez SIX, est tout aussi satisfait: «Nous avons vu défiler un beau panel de talents ainsi que des projets vraiment innovants. Le Hackathon a donc tenu les promesses que nous nous étions faites.»

On a instauré un suivi avec les équipes de participants, afin de s’assurer qu’un maximum d’avantages seront tirés du travail fourni.»

Andreas Iten, Managing Director Financial Information

Sortir des sentiers battus

Mais qu’attendait donc SIX de cet évènement et de ce jaillissement d’idées? L’innovation: car sans idées novatrices, le futur se fera sans nous. Le #SIXHackathon est là pour éviter cela. Mais pour innover réellement, il faut parfois emprunter des sentiers inconnus ou inhabituels. Nouer des connaissances sur la scène créative et le travail en réseau jouent aussi un rôle important à cet égard. C’est pourquoi le Hackathon est organisé à Londres et à Zurich simultanément: les deux hotspots «fintech» sont ainsi en liaison et peuvent échanger. «Grâce à l’adjonction du site londonien, nous avons presque pu doubler le nombre des participants», se réjouit Andreas Iten, avant d’ajouter: «Mais un Hackaton en cache souvent un autre. L’équipe F10 est déjà à pied d’œuvre pour organiser l’édition 2017.»