Le geoblocking, une méthode efficace pour lutter contre la fraude

Le geoblocking, une méthode efficace pour lutter contre la fraude

A l'heure de la mondialisation et de la numérisation tous azimuts, la fraude à la carte bancaire est devenue une activité très prisée du crime organisé. Les tentatives d'escroquerie témoignent de l'ingéniosité et des compétences techniques que les malfaiteurs sont capables de déployer. Rien qu'en Allemagne, l'Office fédéral de la police judiciaire estime le montant des préjudices causés à 35 millions d'euros pour la seule année 2011. C'est dire si les spécialistes du secteur des cartes bancaires sont mis au défi de trouver des solutions efficaces en matière de prévention et de lutte anti-fraude.

Fraud Control, un outil efficace de lutte contre la fraude

Avec Fraud Control, SIX Payment Services propose aux émetteurs de cartes Maestro en Suisse et au Liechtenstein un moyen de lutte probant contre la fraude, qui consiste à refuser, lors du processus d'autorisation, toutes les demandes correspondant à des modèles prédéfinis de transaction douteuse. Alors qu'auparavant, les cartes utilisées de manière abusive devaient être systématiquement bloquées pour des raisons de sécurité, les titulaires de cartes n'ont aujourd'hui plus de souci à se faire. Grâce à un système logique sophistiqué, Fraud Control identifie et interdit toute tentative de fraude, tout en garantissant au titulaire légal l'usage ininterrompu de sa carte.

Le skimming, qui consiste à copier les données figurant sur la carte, est la fraude la plus courante. Les escrocs, qui ont préalablement piraté les automates, parviennent ainsi à copier les données enregistrées sur la piste magnétique de la carte et à enregistrer le code NIP. Ces données sont ensuite transmises dans des pays situés hors d'Europe, d'où les comptes sont alors méthodiquement pillés. En Europe, l'introduction de la puce EMV a rendu largement inopérant le clonage de carte bancaire.

La fraude à la carte bancaire est un sujet qui concerne tout le monde. Les banques, les commerçants mais aussi les détenteurs de carte peuvent lutter efficacement contre ce fléau. Comment? Grâce au geoblocking ou blocage géographique, un système de sécurité mis en place par SIX Payment Services pour adapter l'utilisation des cartes bancaires aux habitudes de leurs détenteurs. Ce système nous a permis, en tant qu'émetteur de cartes, de réduire sensiblement les préjudices que nous cause le clonage de cartes bancaires à l'étranger. Il répond également aux préoccupations des utilisateurs qui sollicitent une protection personnalisée de leurs cartes.

Otmar Wiederkehr - Head of Group Investigation Unit, Verwaltungs- und Privat-Bank Aktiengesellschaft Vaduz, Liechtenstein

Quand sécurité rime avec fonctionnalité

Si l'inviolabilité de la puce électronique EMV sécurise toutes les transactions par carte bancaire en Europe, il n'en va pas de même ailleurs dans le monde, où l'utilisation de la piste magnétique est pratiquement incontournable, ce qui rend les cartes bancaires extrêmement vulnérables. Tant que des pays comme les Etats-Unis ou la Russie n'auront pas totalement abandonné l'usage de la piste magnétique au profit de la carte à puce, les détenteurs de carte continueront d'être victimes de tentatives de skimming.

Le geoblocking, une méthode aussi simple qu'efficace

Soucieuse de garantir une parfaite fonctionnalité des cartes bancaires dans le monde entier, SIX Payment Services a doublé le système Fraud Control d'un outil de blocage géographique, ou geoblocking. De quoi offrir aux émetteurs de cartes un allié de poids dans la lutte contre la fraude à la carte bancaire. Cet outil permet en effet à la banque d'adapter, sur ordre du titulaire, le champ d'utilisation de la carte en fonction des habitudes de consommation et de déplacement de ce dernier et ainsi de limiter géographiquement et au cas par cas les possibilités de retrait. Elle pourra par exemple bloquer l'utilisation de la carte dans des régions réputées peu sûres comme l'Amérique du Nord et du Sud, l'Asie ou l'Afrique. Et si le titulaire prévoit de faire un séjour dans ces régions, le blocage pourra être temporairement levé. Le geoblocking réduit considérablement la possibilité d''exploiter les données des cartes après une attaque de skimming.

Autre atout du système: sa convivialité, qui en fait un outil très facile à mettre en œuvre, puisque le blocage géographique peut être aisément intégré aux services de banque en ligne. Le client paramètre ainsi lui-même sa carte sans devoir passer par le service clientèle - une possibilité d'ores et déjà offerte à 4,5 millions de titulaires de carte sur les 6 millions que comptent la Suisse et le Liechtenstein.

Un modèle à plusieurs niveaux

La définition des critères de blocage se fait à plusieurs niveaux, sur la base d'une liste de pays et de régions identique pour tous les émetteurs de cartes. Le pilotage intervient par l'intermédiaire de l'interface de gestion des cartes bancaires, y compris à l'échelle de la carte physique proprement dite.

  • A l'échelle de la carte: le titulaire ou l'émetteur définit pour chaque carte Maestro les régions dans lesquelles la carte peut être utilisée.
  • A l'échelle du mandant: l'émetteur qui dispose du système Fraud Control peut également exclure certains pays en plus des régions déjà interdites.

Les régions concernées par le geoblocking

Regions for Geoblocking